Infraction routière commise par un véhicule mis à sa disposition par l' administration : parution d'une circulaire

// Textes nouveaux
02 mai 2019

Une circulaire du Premier ministre n° 5933/SG en date du 10 mai 2017 et "relative à l'identification du conducteur ayant commis une infraction au code de la route à l'aide d'un véhicule mis à sa disposition par l' administration" est parue le 21 février 2019. 

La circulaire définit les principes applicables aux services de l’État et de ses établissements publics en matière de sécurité routière concernant l'utilisation de leurs véhicules par leurs agents. Les services de l’État et ses établissements publics sont tenus à l’obligation de communiquer à l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAl) l'identité du conducteur qui commet une infraction avec un véhicule administratif mis à sa disposition, sauf motif légitime inhérent à la mission. Chaque ministère, pour ses services centraux et déconcentrés ainsi que pour les opérateurs et établissements publics relevant de sa tutelle, devra désigner la personne responsable des systèmes de suivi nécessaires à l'identification et à la communication à l'ANTAl. Une politique interne reposant sur les sept engagements définis par la circulaire devra également être mise en place par chaque ministère. Les mesures adoptées seront inclues dans le règlement d'utilisation des véhicules. Une information particulière devra enfin être intégrée dans les interventions visant à sensibiliser les agents exposés au risque routier. Chaque année, les ministres adresseront un rapport au Premier ministre faisant état des mesures prises et des bonnes pratiques mises en œuvre pour limiter les risques d'accidents sur la route au cours de l'année écoulée.