Catégorie
Date
Dangers cancérogènes des pompiers : l'étude du CIRC (Centre international de Recherche sur le Cancer)
Corps de la page

Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC, IARC en anglais) a publié en juillet les résultats de la récente évaluation par les "Monographies du CIRC" concernant la cancérogénicité de l’exposition professionnelle en tant que pompier (résultats publiés dans la revue "The Lancet Oncology" - disponible en anglais seulement)

Conclusions de la Réunion 132 des Monographies du CIRC

L’exposition professionnelle en tant que pompier est complexe. Ils sont confrontés à différents types d’incendies (p. ex., de structures, de végétation et de véhicules) et à d’autres catégories d’incidents (comme les accidents de la route, incidents médicaux, fuites de matières dangereuses, effondrements de bâtiments). Ils peuvent être exposés à un ensemble de produits de combustion (comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les particules), de produits chimiques contenus dans les mousses anti-incendie, les retardateurs de flamme, les gaz d’échappement de moteur diesel, les matériaux de construction ainsi qu’à d‘autres situations dangereuses, telles que le travail posté de nuit et les rayonnements ultraviolets. Avec le temps, l’évolution des types d’incendie, des matériaux de construction et des équipements de protection personnels ainsi que des rôles et responsabilités au sein de cette corporation a entraîné d’importants changements dans les expositions professionnelles.

Le Groupe de travail a évalué l’exposition professionnelle en tant que pompier comme « cancérogène pour l’homme » (Groupe 1) sur la base d’indications « suffisantes » de sa cancérogénicité chez l’homme. L’exposition professionnelle en tant que pompier provoque le mésothéliome et le cancer de la vessie. Les indications étaient « limitées » chez l’homme pour les cancers du côlon, de la prostate et du testicule, ainsi que pour le mélanome de la peau et le lymphome non hodgkinien. Des indications mécanistiques « fortes » montraient également que l’exposition professionnelle en tant que pompier présente de multiples caractéristiques clés d’agents cancérogènes chez les individus exposés.

L’intégralité des évaluations scientifiques est publiée dans le Volume 132 des Monographies du CIRC.

Voir aussi l'article "Focus sur les risques liés aux fumées chez les sapeurs-pompiers" sur le site CNRACL Prévention des risques professionnels